Soif d'alternative

Publié le par Admin.

Edito des carottes libérées N°11

La découverte des territoires en période estivale alimente les débats sur l'utilisation de l'eau en cette saison chaude. Transporté dans les méandres de la consommation, le touriste découvre l'abondance hydrique au service des maïsiculteurs. Les restrictions sont légion au sud de la Loire, pourtant la ressource est utilisée avec excès pour les intérêts du lobby agricole. Produire plus pour intensifier ses rendements, c'est le credo des producteurs de maïs du Sud Ouest qui n'en ont que faire de la limitation de la ressource et du partage du «château» d'eau.

La rencontre avec Benoît Biteau, éleveur en polyculture à Sablonceaux (Charente-Maritime), lauréat des premiers Trophées de l'Agriculture durable en 2009 au Salon de l'agriculture nous offre un tout autre horizon.

Amélioration du paysage, conservation de races animales menacées (maraîchines, chèvres poitevines, baudets du Poitou et juments poitevines) , production d'aliments bio, développement de la biodiversité, gestion de l'eau optimisée par l'abandon du maïs irrigué... «2à 3 % du volume total d'eau concerne de l'eau douce à l'échelle planétaire, c'est une ressouce rare, autant l'utiliser au mieux collectivement pour mieux la redistribuer» dit-il.

La satisfaction des besoins d'eau est devenu au XXIème siècle un enjeu planétaire au risque de provoquer des conflits majeurs comme au Proche-Orient. L'or bleu suit le cortège des privatisations et des biens marchandisables, Paris cependant va montrer la voie du retour à la régie municipale. Dès janvier 2010, Eau de Paris regroupera l’ensemble des activités de production, de distribution et contrôle de l’eau potable, le précieux liquide n'aura plus la même saveur.

L’eau est une ressource essentielle à laquelle les citoyens du monde doivent pouvoir accéder en quantité et qualité. Privilégier la polyculture (céréales, légumineuses) peut permettre de diviser par trois au moins la consommation d'eau ; les cultures du sorgho, de pois cassés et de l'orge montrent la voie de la maîtrise de l'irrigation. En cette rentrée 2009, les vendanges s'annoncent sous les meilleurs auspices. Ά notre santé !


William Elie le 19 Aout 2009 à l'issue des journées d'été des Amis de la Conf'