Chez Paul Thierry

Depuis avril 2013, Consom'Solidaire a établi un partenariat avec Paul Thierry, maraîcher à Châtenoy, dans l'Yonne.

 

Samedi 12 octobre 2013, Interpolo

Photos

Trois adhérents de Consom’Solidaire ont participé à la rencontre Interpolo, la réunion de toutes les amaps qui ont établi un partenariat avec Biolab, en se rendant à la ferme de Paul Thierry, le maraîcher du Moulinet.

La journée avait commencé sans nous dès le matin par un coup de main aux travaux des champs (mise en place d’une bâche, perçage et pose des plans de betterave). Nous sommes arrivés à la fin du déjeuner partagé en plein air dans la cour de l’exploitation familiale (une splendide ferme fortifiée datant des Templiers).

Une vingtaine de personnes (et une petite dizaine d’enfants) représentant les amaps locales (Cesson, Châtenoy, Épisy) et en plus grand nombre les amaps « parisiennes », Nation, Alfortville et le 13e, partenaires récents de Biolab, s’étaient déplacées.

Nous avons donc visité l’exploitation en compagnie de Paul, qui a répondu avec beaucoup de détails et de précisions à toutes les questions qui lui étaient posées. L’occasion d’appréhender tout le travail fourni sur l’exploitation, et d’apprécier d’autant plus les légumes de nos paniers hebdomadaires. Paul nous a expliqué le travail sur les pieds de tomates (arrosage, élimination des gourmands, effeuillage, prévention du mildiou, contrôle de l’ensoleillement), l’arrachage des pieds d’aubergines, la récolte des pommes de terre.

La première partie de la visite s’est déroulée sur la plus petite parcelle de 1,8 ha accolée à l’exploitation familiale. Cinq serres (tunnels) et du plein champ au milieu des céréales bio cultivées par son frère, éleveur de moutons. Un seul côté, au nord, est en bordure de cultures conventionnelles, et, à cause de cela, il a planté une haie d’arbustes pour se protéger du vent du nord.

Ensuite, nous sommes partis sur la deuxième parcelle, à Chevrainvilliers, distante de 2,5 km. Cette parcelle est plus grande (3,2 ha), occupée par une grande serre en verre et du plein champ. Nous avons pu admirer les légumes qui garniront nos paniers d’automne et d’hiver (chou, céleri rave, panais, poireau…).

La visite s’est terminée par un échange sous la grange, où Paul a pu exposer le bilan de la saison en cours et nous présenter les perspectives de celle à venir.

– Le bilan global est très positif. De 180 en début de saison, 280 paniers sont maintenant distribués chaque semaine. Paul remercie les anciennes amaps (Épisy, Veneux-les-Sablons, Cesson et Châtenoy) qui continuent à l’accompagner et les nouvelles (Alfortville, Nation et 13e) qui l’ont rejoint cette année.

– L’organisation des distributions, répartie sur trois journées, est maintenant rodée. La solution du transporteur ne s’est pas avérée viable, et il apprécie le contact avec les nouveaux adhérents.

– Il a déjà une bonne visibilité sur les prochains paniers distribués : pommes de terre, échalotes, courges, blettes…

– Biolab va se lancer dans la fabrication de ses plants. Jusqu’à présent, il se fournissait chez Ronaldo Oyama (SCEA Koorin), mais celui-ci ne souhaite plus continuer cette activité. Pour cela, Paul doit investir et embaucher une personne supplémentaire. Il souhaite également installer un tunnel supplémentaire et acquérir du matériel (de désherbage surtout). Il va donc monter un dossier de demande de subvention au conseil régional, qui pourrait être attribuée mi-novembre.

– Paul nous fait part de son souhait de proposer une saison allant de septembre à septembre. Cette réflexion fait suite aux difficultés rencontrées sur le rythme des saisons (printemps pluvieux, été tardif mais chaud…). Cela lui conviendrait mieux pour gérer sa trésorerie. Paul ne veut rien imposer aux différentes amaps mais souhaite engager cette réflexion. Les premières réactions des adhérents présents sont favorables. L’idée d’un avenant au contrat actuel pour le repousser jusqu’en septembre 2014 est évoquée. Chaque amap reste libre de ses choix et ce sujet sera de nouveau abordé plus en détail lors de la prochaine Interpolo, en janvier 2014.