SOS Paysans ! en 2010, un maraîcher pour Consom'Solidaire

Publié le par Admin.

moissoneuse.jpgL'Ile-de-France, la plus puissante agglomération d'Europe peuplée de 11 millions d'habitants vit en ce début du XXIème siècle une grande fragilité alimentaire. Sa dépendance* à l'égard des autres régions traduit un déséquilibre qui s'accentue au fil des décennies.

Et pourtant, elle possède des terres hyper productives qui sont menacées chaque jour un peu plus par l'accroissement urbain. Terre céréalière (blé tendre et orge), la région francilienne voit s'éloigner ses maraîchers au profit des plateformes logistiques d'approvisionnement (de la grande distribution), 370 maraîchers (dont une trentaine en bio) subsistent aujourd'hui. Seuls 25% des légumes (4,5% pour les fruits) sur les marchés locaux sont d’origine francilienne, en 10 ans la région a perdu 35% de ses agriculteurs.

La palme revient à la viande : 6% des exploitations agricoles sont consacrées à l'élevage, les rares éleveurs fournissent 0,25% des 100 000 t nécessaires. L'Ile-de-France est championne toutes régions des importations alimentaires. Ce déficit de souveraineté nourricière s'accompagne de la progression des productions non alimentaires (colza et betterave) et l'agrandissement des domaines agricoles existants.

L’appel campagne « alimentons les régions » met les pieds dans le plat à l’occasion du prochain scrutin électoral alors que le revenu moyen des agriculteurs a baissé de 34% en 2009, signez-le et participez à la campagne avec nous: en 2010, opération « un maraîcher pour Consom’Solidaire » !

* à partir de l’étude d’Ile-de-France Environnement


William Ēlie (édito des "carottes libérées")
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :