Sécheresse : la dernière gorgée de bière ?

Publié le par Admin.

orge.jpgC'est une règle quasi-mathématique, connue de tous les brasseurs. Quand le thermomètre augmente d'un degré, les ventes de bière bondissent, elles, de 4% à 5 %. La chaleur exceptionnelle de ces dernières semaines aura donc représenté une magnifique aubaine pour les professionnels de la mousse. Mais jusqu'à quand ? Malgré un printemps radieux, la filière bière commence sérieusement à se faire du souci. Car le soleil ne s'est pas contenté d'assécher les gosiers. Il a aussi grillé les plants d'orge nécessaires à la fabrication du breuvage, dont la récolte s'annonce des plus catastrophiques. Les cours mondiaux de l'orge, déjà très hauts depuis un an, ont littéralement explosé, prenant près de 50% ces derniers mois à près de 300 euros la tonne.

Lire Rue89

Publié dans Agriculture