Produits périmés, bons de réduc, le « vol » obsède les patrons

Publié le par Admin.

plan--te-terra-copie-1.gifRécupérer de la nourriture dans les poubelles des entreprises, est-ce du vol ? Oui, pour certains patrons qui licencient. Piocher dans une poubelle remplie de victuailles périmées ou récupérer un bon de réduction abandonné par un client est un acte hautement risqué pour certains employés. Les licenciements motivés par ces accusations se sont succédés ces derniers mois en France. Dernier concerné : un Marseillais de 59 ans qui réapprovisionnait les rayons du Monoprix de la Cannebière depuis huit ans. Les six melons et deux salades qu'il a sauvés de la benne à ordure ont bien failli lui coûter son poste. Après l'avoir mis à pied et annoncé son licenciement, l'enseigne est revenue en juillet sur sa décision. D'autres n'ont pas eu cette chance. Le 15 juillet, une salariée d'ED a été renvoyée pour faute grave. Sa direction affirme qu'elle a subtilisé des salades et poireaux défraîchis, ce qu'elle nie. Les Prud'hommes devront trancher...

L'enquête de Rue89