Ma rencontre avec un agriculteur bio, heureux et prospère

Publié le par Admin.

logo-AMAP.jpgLe rabotage des niches fiscales des agriculteurs bio ? Paul Thierry, maraîcher en Seine-et-Marne, ne le sentira pas passer. Lui ne se plaint pas : sur cinq hectares, il cultive des légumes pour 250 familles, fait travailler trois personnes et se paie 2 000 euros par mois.

J'ai la chance de tomber sur les trois mois d'hiver où sa terre se repose, il a donc un peu de temps pour discuter. La distribution des paniers bio reprendra en avril, les « consom'acteurs » ont rempli leur congélateur en attendant le printemps.

Reportage de Rue 89

Publié dans Agriculture