Fast food (suite agro-business)

Publié le par Admin.

Sortie nationale de Food, Inc de R.Kenner (USA) 1H34
le 2 décembre 2009 - distribution CTV international

Les entreprises de l’agro-alimentaire déploient des trésors d’imagination et de marketing pour maintenir en vie le mythe selon lequel ce que l’on mange vient directement de la ferme.
La sortie sur les écrans en décembre de « Food, Inc. » de Robert Kenner fait suite à « Fast Food Nation » co-réalisé avec Eric Schlosser, journaliste d’investigation américain.
Les Français consomment de moins en moins de cassoulet, et les jeunes sont victimes d’obésité au milieu des catastrophes sanitaires : du poulet à la dioxine, de la surconsommation de pesticides (76 000 t. par an) et de la baisse de fertilité chez l’homme. On y consomme 96 kg de viande par an, on y mange des produits de plus en plus aromatisés, des biscuits aux acides gras trans et des yaourts à la gélatine… Nous y mangeons mal parce que les Français passent de moins en moins de temps à table et que c’est moins cher pour le porte-monnaie que d’obéir aux industriels « qui choisissent pour le peuple ». Notre appétit a conduit par le biais des exportations (issu du plan Marshall en 1947) à généraliser les cultures de soja génétiquement modifiées pour nourrir le bétail. En 1996, en lançant les Round Up Ready SoyBeans, Monsanto maitrisait seulement 2% du marché américain contre 90% aujourd’hui. En terme de production, l’Amérique du Sud suit de près avec en tête l’Argentine, en Europe, la Roumanie est en pointe.
Le modèle agricole intensif poursuit son œuvre de dévastation sur les écosystèmes et la biodiversité. L’heure est venue de « voter avec sa fourchette » en changeant les comportements par une éducation alimentaire.

W.Elie (Consom'Solidaire) Edito des carottes libérées N°13

Publié dans Alimentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :