Des assiettes en carbone

Publié le par Admin.

Libérez les assiettes !

La préservation de l’environnement interpelle de plus en plus le monde de la consommation.

Nous consommons des aliments qui parcourent souvent des milliers de kilomètres avant d’atterrir dans nos assiettes. La taxe carbone aura au moins le mérite de montrer que nos assiettes sont souvent entachées de carbone. Pourtant le consommateur, peut choisir de favoriser des modes de production écologiques (l’agriculture paysanne notamment) qui apportent des bénéfices sociaux-économiques et culturels. Court-circuiter la grande distribution est devenu un épreuve de fond pour les adeptes des produits issus de circuits courts dans le pays champion de la distribution. Se détourner des productions agro-industrielles de basse qualité nutritive, c'est le défi à relever pour soutenir l'équité et la solidarité entre producteurs et consommateurs à une échelle locale, celle de nos propres régions. La relocalisation de l’économie introduit la responsibilité du consommateur, culpabilisé par le bilan carbone de ses actes quotidiens (notamment ses déplacements). Il est cependant difficile de ne pas regarder de l'autre coté de l'Atlantique pour s'inspirer des alternatives agricoles. Soutenir les productions vivrières en Bolivie ou au Mexique, c'est aussi encourager des modes de production qui libèrent les communautés et ses femmes. L'autogestion développée par les zapatistes du Chiapas montre la voie de l'émancipacion par l'éducation, l'alimentation et la maîtrise des ressources naturelles.

Edito des carottes libérées N°12 par William Elie