Pour une véritable politique agricole bio

Publié le par Admin.

Dans l’Huma du 12.09.09, Luc Guyau, président des chambres d’agriculture, encourage toute l’agriculture à se mobiliser pour aller en direction des objectifs gouvernementaux de conversions importantes de terres en direction de l’agriculture biologique. Si on peut se féliciter de cette prise de position, gageant qu’elle n’est pas de circonstance car emprunte de responsabilités du représentant des instances consulaires chargées d’une mission de service public, il convient néanmoins d’en proposer un contenu qui, lui, s’inspire globalement du travail de terrain engagé depuis deux décennies par la Fédération nationale de l’agriculture biologique et des régions de France (FNAB).
S’il est de notoriété que le plan Barnier faisant suite au « Grenelle » de l’environnement a acté des décisions importantes pour augmenter les surfaces en bio, cela ne constituerait en l’état qu’une remise à niveau par rapport à l’ensemble des pays européens qui ont orienté dans le cadre de la PAC leur agriculture en direction du bio depuis plus d’une décennie. Ainsi l’Autriche, l’Allemagne, les pays scandinaves, l’Italie détiennent un potentiel de terres converties qui avoisine les 10 % de leur surface agricole alors que la France atteint péniblement les 2,5 %...

La tribune de Pascal Lachaud, coordinateur du GAB 65

Publié dans Agriculture