HAÏTI • Les mots de la colère

Publié le par Admin.

Un mot court dans la ville pour décrire les dégâts de l’inflation sur le panier de la ménagère et, dans un pays où la majorité des ménagères n’ont même pas de panier, l’onde de choc de la crise inflationniste prend des proportions inquiétantes. Allez savoir pourquoi la malice populaire désigne sous l’appellation de “Chlorox” ce phénomène lié au fait que les produits de première nécessité sont hors de prix. Pourquoi les Haïtiens utilisent-ils un mot renvoyant à un produit antiseptique pour parler de la cherté de la vie ? Parce que “la faim blanchit les hommes comme le Chlorox le fait avec le linge”, me répond, non sans assurance, un jeune homme de mon quartier. Lire la suite... 

La vérité, c’est qu’il fait un peu partout sur notre planète “un temps de grande colère” et la crise se répand comme une traînée de poudre sur tous les continents. On attend les premières annonces de la commission mixte Parlement-exécutif sur la cherté de la vie. La paralysie, tout comme l’agitation, peut nous conduire droit dans le mur. On ne peut laisser trop de temps au temps quand la barque nationale tangue dangereusement sous l’effet de courants indomptables et partisans, indifférents, en vérité, à la “malbouffe” généralisée.

Roodny Edmé

Le matin

 
Source : courrier international

Publié dans Alimentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :