A Orléans, un conservatoire pour améliorer la connaissance et garder la mémoire des sols

Publié le par Admin.

Dans un hangar maintenu à température constante, des seaux remplis de terre reposent sur des armoires roulantes. "C'est dans cette "pédothèque" qu'on essaie de construire la mémoire des sols français", indique Dominique Arrouays, directeur de l'unité Infosol à l'Institut national de recherche agronomique (INRA) d'Orléans. Le contenu de chaque seau restera à la disposition des chercheurs comme témoin de la qualité des sols du pays à l'aube du troisième millénaire. Et comme référence pour en étudier l'évolution. Lire

Source : lemonde.fr