Mourir de faim pour la bagnole

Publié le par Admin.

biocarburants.jpg"Qui profite vraiment du boum des biocarburants ?

Serez-vous surpris ? J’en doute : il existe sur terre des gens qui jugent moral de cultiver des plantes alimentaires pour faire rouler des bagnoles. Dans ce monde où croupissent un milliard d’affamés chroniques, on plante massivement du colza, du tournesol, de la canne à sucre, du maïs, du palmier à huile, du soja. Qui finissent dans le réservoir. Dans ce monde où près de trois milliards d’humains survivent avec moins de deux dollars par jour, et souvent bien moins, le prix des céréales explose. La raison en est simple : le marché alimentaire mondial est tendu à l’extrême depuis des années. D’une part, le dérèglement climatique en cours complique la tâche des paysans. Et d’autre part, la demande pousse d’année en année, massivement..."

Tribune dans l'Humanité de Fabrice Nicolino, journaliste


Rouler "propre" et accélérer la faim dans le monde ?

Jean Ziegler, rapporteur spécial sur le droit à l'alimentation, met en garde contre les effets pervers du biocarburant. Il proposera à l'Assemblée générale des Nations Unies un moratoire de cinq ans pour suspendre cette production et expérimenter des solutions alternatives.
Voir aussi